Roberval


Accueil > Vie scientifique > Séminaire du Laboratoire > 2010-2011

2010-2011

Page(s) : < | 1 | 2 |

Séminaire du Jeudi 26 Mai 2011

Processus de contrôle de la dynamique des sédiments. Mesures expérimentales et modélisation

Professeur Michel Belorgey - Université de Caen, Basse Normandie - Groupe Mécanique des Fluides

Séminaire du Jeudi 31 Mars 2011

Étude expérimentale et modélisation micromécanique du comportement des nanocomposites à renforts plaquettaires

Ludovic Cauvin - Laboratoire Roberval, UTC, Compiègne

Séminaire du Jeudi 24 Mars 2011

Quelques problèmes de stabilité élastique et inélastique en mécanique des structures

Noël CHALLAMEL - Université Européenne de Bretagne, INSA de Rennes, LGCGM

Séminaire du Jeudi 17 Mars 2011

Localisation de sources acoustiques : l’approche par minimisation L1
Patrice Simard - UTC, Laboratoire Roberval, Compiègne

Séminaire du Jeudi 10 Mars 2011

Modélisation des émissions polluantes des moteurs diesel
Sébastien Castric - UTC, Laboratoire Roberval, Compiègne

Séminaire du Jeudi 3 mars 2011

Modélisation hydro-sédimentaire de l’estuaire de la Gironde
Nicolas Huybrechts, Chargé de Recherches UTC-Cetmef, Laboratoire Roberval-LHN et Catherine Villaret, EDF&RD-Chatou

Séminaire du Jeudi 6 Janvier 2011

Analyse Vibratoire et Emission Acoustique : vers une complémentarité
des méthodes

Xavier Chimentin et Jean-Paul Dron - Université de Reims, Champagne-Ardenne

Séminaire du Jeudi 9 Décembre 2010

Nouveau portail web collaboratif du Laboratoire Roberval - Introduction et mise à jour par les utilisateurs
Sophie FEISSEL et Piotr BREITKOPF - UTC, Laboratoire Roberval, Compiègne

Séminaire du Jeudi 18 Novembre 2010

Simulation de la stabilité des digues en enrochement, par Analyse de Déformations Discontinues (DDA)
A. OUAHSINE & S. KAIDI - UTC, Laboratoire Roberval, Compiègne

Stratégies d’identification de paramètres et de champs de paramètres.

Guillaume Puel - Ecole Centrale de Paris- Laboratoire MSSMAT

Résumé

Les méthodes les plus couramment employées pour identifier les paramètres d’un modèle à partir de données expérimentales consistent généralement à minimiser une norme exprimant la distance entre les résultats obtenus par le modèle et les données expérimentales
disponibles. Cette formulation n’évite toutefois pas le caractère mal posé du problème d’identification, qu’il faut donc pouvoir régulariser avant de mettre en place des techniques de minimisation (par exemple avec une formulation par état adjoint).

L’exposé s’articulera autour de deux familles de problèmes d’identification :

− l’identification de paramètres constants pour des modèles transitoires non‐linéaires, modélisant des phénomènes de discontinuités (de type contact par exemple) ; dans ce cas, un "adoucissement" préalable des discontinuités est requis pour pouvoir mener à bien la minimisation avec la formulation par état adjoint ;

− l’identification de champs de paramètres variant spatialement ; dans ce cas, nous proposons d’utiliser une méthode basée sur une discrétisation séparée du champ de paramètre recherché à l’aide d’un maillage grossier qui est progressivement raffiné à l’aide de méthodes classiques de maillages adaptatifs.

Séminaire du Jeudi 21 Octobre 2010

Utilisation de la décomposition LDLT en simulation stochastique
Prof Pierre VILLON - UTC, Laboratoire Roberval, Compiègne

Page(s) : < | 1 | 2 |