Roberval


Accueil > À venir

HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES - Yves CHEMISKY - JEUDI 8 DECEMBRE 2016

Yves CHEMISKY présentera ses travaux :

Contribution à la simulation numérique du comportement thermomécanique de matériaux composites et fonctionnels

Le jeudi 8 décembre 2016 à 14h, Centre de Recherche de Royallieu - Amphitheatre Gauss

Devant le jury composé de :

  • Mme Salima Bouvier, Professeur, Laboratoire Roberval - UTC, Rapporteur
  • M. Denis Favier, Professeur, Laboratoire TIMC-IMAG - Université Grenoble Alpes, Rapporteur
  • M. Andreas Menzel, Prof. Dr.-Ing., Institut für Mechanik - TU Dortmund, Rapporteur
  • M. Fodil Meraghni, Professeur, Laboratoire LEM3 - Arts et Métiers ParisTech - Metz, Examinateur
  • M. Etienne Patoor, Professeur, Georgia Tech-Lorraine, Examinateur
  • M. Gérard Rio, Professeur, Laboratoire LIMATB - Université de Bretagne-Sud, Examinateur

Résumé :

L’étude des matériaux multifonctionnels et composites, qui présentant un fort couplage mécanique, nécessite une profonde connaissance des mécanismes physiques opérant lors de trajets de chargement thermomécaniques. Les relations entre la progression de tels mécanismes et l’évolution des quantités et variables thermodynamiques caractéristiques de l’état de la matière doivent être réalisées dans le cadre de la thermodynamique des processus irréversibles. Les lois de comportement obtenues doivent être implémentées dans solutions logicielle de simulation, à plusieurs échelles. Nous proposons une méthodologie générique de définition de lois de comportement multi-physiques à partir de la définition de mécanismes contrôlant l’évolution de la microstructure du matériau, permettant d’aboutir à un schéma de résolution optimisé du point de vue numérique. Cette méthodologie est alors appliquée dans le cadre de la simulation numérique de composants en alliage à mémoire de forme, quand la transformation martensitique apparait conjointement à d’autres mécanismes de déformation, telle la viscoplasticité et la réorientation des variantes de martensite. Pour la simulation du comportement effectif non-linéaire de matériaux composites, une méthode de transition d’échelle micromécanique incrémentale est présentée, compatible avec le formalisme de résolution du comportement thermomécanique à l’échelle des matériaux constituants. Cette démarche multiéchelle est appliquée afin d’étudier l’évolution microstructurale de composites et leur réponse effective non-linéaire liée à l’endommagement en fatigue.