Roberval


Accueil > Vie scientifique > Séminaires de nos voisins > Séminaire Les mardis du LEC

Séminaire Les mardis du LEC du 3 Mai 2016

Dans le cadre des séminaires « Les mardis du LEC », A. Hubert, Y. Meyer, P.-A. Yvars, L. Zimmer ont présenté, le mardi 3 mai 2016, un exposé intitulé :

Conception préliminaire optimale des systèmes complexes : une activité d’analyse et/ou une activité de synthèse ? Quelques exemples en génie électrique

Résumé :

Dans le contexte actuel de la transition énergétique et du développement des énergies renouvelables, le domaine du génie électrique (GE) est confronté à des problèmes de conception de plus en plus difficiles. En effet, les dispositifs technologiques à concevoir sont de plus en plus complexes (multiphysiques, multi-disciplinaires, fortement interconnectés,...) et leurs spécifications de conception sont de plus en plus exigeantes (faible coût, faible consommation, encombrements très réduits, produits très intégrés, systèmes durables, sûrs, éco-conçus,...). Sans même parler de concevoir des produits « optimaux », la simple conception d’un produit satisfaisant toutes les exigences du cahier des charges devient délicate. Elle n’est parfois même plus assurable.

Cet exposé se propose de discuter autour de ces difficultés et de présenter l’état actuel des problématiques de conception dans le cadre du génie électrique. En particulier, l’exposé présentera quelques résultats typiques et quelques approches courantes en conception optimale dans le domaine du GE, en soulignant leurs intérêts, leurs forces mais également leurs limites. L’exposé présentera également un nouveau paradigme de conception dans le cadre de la programmation par contraintes, en adoptant un point de vue ensembliste. Cette méthodologie est particulièrement bien adaptée pour la conception préliminaire optimale. La présentation sera illustrée par plusieurs cas d’étude, notamment des exemples de conception issus des activités du LEC et des « benchmarks » de conception proposés par des laboratoires extérieurs.